FABRICATION "À LA MAIN" D'UNE COULEUR POUR ARTISTE

Beaucoup de nouveaux fabricants disent travailler 'à la main'.
Mais savent-ils vraiment comment se pratiquait ce travail ?
Alimenter ou décharger une machine à la main n'a en effet rien à voir avec le véritable travail immortalisé par le tableau peint par Charles Verlat directeur de l'académie royale d'Anvers, montrant sous l'apparence d'un singe* mon arrière grand père dans son atelier vers 1870.
Il est adossé à un surface en verre de 1 mètre carré sur laquelle il a broyé 'à la main' avec le mortier visible derrière lui, du pigment qu'il vient de recevoir de Chine.
Avec le couteau à palette qu'il tient dans la main droite, il a appliqué la couleur sur un verre pour l'observer par transparence et en l'absence de reflets.
A cette époque un bon ouvrier qui travaillait 12 heures par jour pouvait ainsi produire 12 tubes de 20 ml ! Inutile de dire qu'à notre époque plus aucun fabricant ne travaille 'à la main'.
Chez nous ce travail a été remplacé vers 1920 par un broyage sur des cylindres en pierre de porphyre. Ces cylindres tournent à vitesse lente sans échauffer ni polluer la matière et reproduisent ainsi, autant que faire se peut, un travail à la main.
A notre connaissance nous sommes les derniers à utiliser encore ce type de broyeuse à cylindres en pierre.

*250 € en couleurs sont à gagner par le premier qui pourra expliquer pourquoi mon arrière grand père est peint sous les traits d'un singe. Réponse à donner sur info@blockx.be le nom du gagnant sera indiqué ici.

Jacques blockx

Le gagnant est John Nelson de Idaho Falls USA qui nous a demandé de donner ce prix à un ‘jeune peintre talentueux qui en aurait besoin’.

La réponse était que Verlat était un peintre animalier n’ayant peint l’humain qu’exceptionnellement.

 



www.blockx.be - J. BLOCKX Fils s.a. - contact
Création et hébergement Boberlin